5 clichés sur le Sud de la France à déconstruire

Les gens du nord, les gens du sud, tant de personnes victimes de clichés et préjugés ! Aujourd’hui, il est temps d’aborder quelques points pour éclaircir tout cela.

Puisqu’à chaque région géographique de France (ou presque) son lot de clichés, le “Sud de la France” n’échappe donc évidemment pas à cette règle. Et parce que je suis un sudiste revendiqué, il s’agira ici de les déconstruire. Soyez attentifs, ce qui va suivre risque de bouleverser le sens commun.

1- Non, on ne dit pas tous “chocolatine” dans le Sud

Surpris(es) ? Je vous avais prévenus. Parce que oui, dans le Sud, nous savons très bien dire “pain au chocolat”, et l’on risque également de vous regarder avec de grands yeux si vous avez l’audace, en croyant bien faire, de dire “chocolatine”. En réalité, l’appellation “chocolatine” est exclusive au Sud-Ouest : à Bordeaux donc, aucun problème, mais à Marseille, cela pourrait causer bien des quiproquos…

Pour illustrer le tout, voici une carte :

2- Non, il ne fait pas beau 364 jours sur 365

S’il est vrai qu’au niveau des températures, nous ne sommes pas vraiment à plaindre comparé à nos compatriotes du Nord (à Montpellier, par exemple, il peut faire beau et chaud jusqu’en octobre, parfois), il serait exagéré de dire que c’est le cas pratiquement toute l’année. D’ailleurs, le temps peut être tellement capricieux que fraîcheur, pluie et soleil tapant peuvent se succéder en 48 heures. Sans compter les intempéries et autres alertes oranges.

Et c’est un Montpelliérain qui vous le dit.

3- Non, le Sud, ce n’est pas que la Côte d’Azur, Marseille et Bordeaux.

Si si, je vous assure. Il y a tellement d’autres belles villes, chacune avec ses caractéristiques qui lui sont propres, chacune avec son charme et son identité. Et je dis ça sans chauvinisme, évidemment. Je vous invite à venir voir ça de vous-mêmes.

4- Non, nous ne sommes pas (tous) paresseux

Encore une fois, j’insiste. Et celui qui dit le contraire n’est soit jamais venu dans le Sud, soit est un nordiste descendu en vacances à Palavas-les-Flots (sans offense à nos camarades du Nord !) pour y passer le mois de juillet. Dans ce cas-là, c’est l’été, tout le monde est détendu, c’est normal. On a travaillé dur toute l’année ! Bah oui. Et à celui qui serait tenté de parler d’apéro : c’est une tradition. C’est totalement différent. On ne juge pas, enfin !

5- Non, nous n’avons pas tous l’accent (!!!)

Le meilleur pour la fin. Si je vous dis ça, c’est parce que vous êtes nombreux – et je le sais – à le penser. Certes, il n’est pas faux que nos voisins de Marseille entre autres ont pour beaucoup un accent particulièrement prononcé, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut en faire une généralité ! Beaucoup de sudistes – dont moi – n’ont pas cet accent chantant (et horriblement désagréable pour d’autres). D’ailleurs, c’est toujours intéressant de préciser que chaque région contient un ou des accents bien distinguables les uns des autres. Je le précise, au cas où vous seriez tenté de dire à un Basque qu’il a l’accent marseillais.

Mieux vaut prévenir que guérir, n’est-ce pas ? C’est bieng.