L’art d’avoir toujours raison : comment faire le Show

Pas évident de remporter les suffrages dans une discussion importante avec des enjeux réels ! Ainsi, pour vous et sur Vive-On, nous avons demandé des conseils à un spécialiste de l’influence son expertise. L’enjeu ? Avoir raison quand bon vous semble !

Steve Jobs
Le défunt Steve Jobs avait une certaine aisance à convaincre ses interlocuteurs.

Avoir raison, comment s’en servir ?

Pour remporter un débat, endossez le rôle d’un personnage plein de vie et de bonne humeur. Le message qui doit être renvoyé est celui-ci : « Ecoutez moi, je suis quelqu’un de cool et vous allez passer un bon moment ». Pour cela, adoptez un style théâtral à la Cyrano de Bergerac, un homme de panache et de classe. D’abord en vous déplaçant de manière décidée, tête haute et gestes larges : ponctuez ce que vous dites de rires moqueurs teintés d’autodérision. Attention à ne pas vous moquer d’autrui au risque de vous faire des ennemis.

art avoir raison rhétorique show gagner

N’hésitez jamais à toucher chaleureusement votre adversaire (pas comme Donald Trump, avec justesse et empathie). Posez des questions pour ne pas donner l’impression de monologuer : mais écourtez les réponses de votre adversaire pour garder la main. Vous êtes le moteur de la discussion. Bref, faites de votre prise de parole un show lumineux, le Las Vegas du verbe, un feu d’artifice de confiance en soi.

“Un bon orateur, c’est d’abord celui qui arrive à se convaincre lui même”

Cette aisance donnera l’impression que vous dominez votre sujet, que vous savez ou vous allez quand bien même vous free-styler en impro. Le but est d’attirer les regards sur votre prestation, de faire prévaloir ce que vous montrez plutôt que ce que vous dites. La communication non verbale est très importante, on vous écoute mais on vous regarde également, pensez-y. Sourire et posture de savoir-être, accompagneront avec brio votre capacité à convaincre.

Finalement, peu importe les idées que vous défendrez : ceux qui vous auront entendu auront passé un bon moment et en redemanderont. Bien sûr, un tel stratagème suppose une certaine aptitude au jeu d’acteur, mais en se forçant un peu, il n’est pas si difficile à mettre en œuvre et surtout à y prendre du plaisir. La verve s’apprend, comme parler en souriant. Idéalement, il s’agit de laisser se manifester en nous la vie elle-même, c’est à dire pour Nietzsche « La volonté de puissance » qui est  » L’acte de surmonter soi-même » et qui triomphe de tout.

 

La parade à la raison

Quand quelqu’un joue l’acteur devant vous, soyez mauvais spectateur : c’est déstabilisant pour le showman. Regardez ailleurs, soupirez pour bluffer et faire croire que vous vous « ennuyez sévère », parce qu’il vous tarde que le rideau tombe sur la pièce qu’on vous impose. Interrompez votre adversaire dans sa tirade et reprochez-lui de se donner en spectacle, de ne pas croire à ce qu’il dit, de faire l’hypocrite en lui assénant une phrase type : « Ecoute mon coco, ta performance là, c’est vraiment pas ça. ». Effet garanti.

Sous entendez qu’il applique mécaniquement un jeu d’acteur, tout en restant, au fond, insensible au contenu du débat. Vous pourrez alors lui rappeler que si « l’indifférence fait des sages, l’insensibilité fait des monstres » (Diderot, article  » Insensibilité » de l’Encyclopédie).

art avoir raison rhétorique show gagner

Un livre référence : L’Art d’avoir toujours raison – d’Arthur Schopenhauer. Dans ce livre toujours d’actualité, Arthur nous propose un véritable manuel d’auto-défense intellectuelle ou de communication de crise, bien pratique lorsque l’on est à court d’arguments.

Nicolas AUGIER est consultant en Hypnose, PNL, il aime la philosophie, la littérature et il est expert en manipulation. Il entretient une relation très utilitariste avec son bouledogue Français et la propagande. Vous pouvez le retrouver sur le site https://www.hypnose-deconditionnement.com

A vous de jouer, et à bientôt sur Vive-On !